Qui est XR ? Nos demandes Nos principes Droits Autochtones


Nos Demandes


1: Dire la vérité

Les gouvernments doivent dire la vérité au sujet de l’urgence climatique et environnementale, renverser les politiques publiques qui sont incohérentes avec cet état d’urgence et travailler avec les médias pour expliquer à la population quels sont les enjeux véritables et comment réagir.

2: Agir maintenant

L’instauration des mesures politiques contraignantes pour mettre fin à la perte de biodiversité et atteindre la neutralité carbone d’ici 2025, grâce à une décroissance planifiée de la consommation d‘énergies.

3: Assemblée citoyenne pour une démocracie vigoureuse et inclusive

La création d’une assemblée citoyenne chargée de décider et de superviser les mesures à mettre en place pour atteindre ces objectifs.

4: Une transition juste pour tous.tes

Nous exigeons une transition juste qui accorde priorité aux individus les plus vulnérables ainsi qu’à la souveraineté autochtone, qui établit des mesures de réparation pour les héritages coloniaux et des mesures correctives dirigées par et pour les peuples autochtones, les communautés racialisées et les communautés démunies, ayant pour but de restaurer et réparer les années d’injustice environnementale. Nous exigeons une transition qui établit des droits légaux pour les écosystèmes, leur permettant de se régénérer et de prospérer en permanence, inversant ainsi les effets du présent écocide et empêchant l’extinction de l’humanité ainsi que d’autres extinctions causées par l’activité humaine, conservant une planète saine pour tous.tes.



Plus De Details


1

Les gouvernements, les élus et les entreprises doivent reconnaître les menaces inédites pesant aujourd’hui sur l’ensemble de la biosphère, dont l’humanité. Ils doivent assumer ouvertement leur part de responsabilité dans la destruction des écosystèmes, les changements climatiques, l’épuisement des ressources naturelles, et reconnaître l’incompatibilité profonde entre le mode de développement économique actuel basé sur la croissance et la recherche du profit et les limites de notre planète. Ils doivent admettre les liens entre crise écologique et crise sociale et renoncer à toute loi ou décision n’allant pas dans le sens de la résolution de cette crise mortelle et injuste. La population doit être informée des risques, des changements à mettre en œuvre, et de leurs contreparties sociales et économiques. Nous demandons aux médias de mener un travail de fond sur les raisons de l’insoutenabilité de nos sociétés, de diffuser la vérité sur la gravité de la situation et sur la profondeur des changements qu’il va falloir opérer si l’on veut y faire face.

2

Les “bonnes intentions”, les “accords non-contraignants” et les “feuilles de route” ne changeront rien à la situation. Nous entendons obliger les… gouvernements à atteindre la neutralité carbone d’ici 2025. Notre survie et celle des autres espèces ne doivent pas dépendre d’hypothétiques et lointaines solutions technologiques. La seule option viable est de renoncer, de nous-mêmes, au modèle de croissance économique actuel avant que nous y soyons forcés par les limites planétaires. Nous devons donc amorcer immédiatement une transition énergétique et l’abandon des combustibles fossiles. Cette politique devra être portée au niveau international par des accords contraignants afin d’engager un effort global à la mesure des enjeux.

3

Ces demandes nécessitent une mobilisation civile et solidaire d’une ampleur et d’une visée comparables à celles déployées en temps de guerre. Les gouvernements qui se sont succédés ces dernières années, aveuglés par une logique de croissance et de court terme, ont montré leur incapacité à s’occuper sérieusement de ces questions. Nous voulons donc que le pouvoir soit rendu aux citoyen.es. Au niveau local et régional, une démocratie plus vigoureuse et inclusive doit être mise en place. Au niveau national, nous demandons la création d’une assemblée citoyenne souveraine et adaptée à ce changement de société. Celle-ci sera garante du partage équitable de l’effort à accomplir et de la solidarité avec les personnes les plus vulnérables.

4

Cette transition juste doit amener le Canada et le reste du monde à abandonner les combustibles fossiles et l’économie extractive pour adopter une énergie propre et un système économique faisant passer la vie avant les profits et existant dans un espace sécuritaire et juste pour les animaux humains et non-humains. Les canadien.ne.s qui risquent de perdre leur moyen de subsistance suite à la transition écologique, comme celleux travaillant actuellement dans le secteur de l’extraction (ex., les sables bitumineux), doivent être protégé.e.s et préparé.e.s à cette nouvelle économie écologique par la garantie d’un revenu et d’une réorientation. (Assemblée générale de XR Qc - Extinction Rébellion Québec, 29 août 2019)